Oubliez la crémation, l’embaumement, ou l’hydrolyse alkaline. Devenir du compost est la solution que je choisis si je ne meurs pas trop vite.

Oh, et pour donner une idée de l’empreinte de la crémation, on estime qu’annuellement, aux États-Unis seulement, la crémation produit l’équivalent de la combustion de 400 millions de tonnes de charbon…

Harper’s