C’est clair que ma grand-mère Simard m’a allumé en me montrant ses scrapbooks chez elle au Lac-à-Beauce avec tous ces collages des moments charnières de son époque. Mais en m’abonnant à Québec Science, c’est clair qu’elle m’a donné en cadeau ce qu’il me fallait pour nourrir ma curiosité de gars de cinq ans qui se levait à 4h00 du matin pour lire le dictionnaire. Et cet article, qui m’a été gentiment retrouvé par Madame Marie Lambert-Chan est sûrement le premier que j’ai lu sur les questions reliées à l’être humain, la pollution et l’exploitation incontrôlée